Maison I, Schwarzenberg (AT)

La maison en forme de grange se présente comme un volume solitaire non structuré, situé de manière autonome dans la prairie de montagne. D’un point de vue typologique, sa situation et son rapport au paysage correspondent à ceux des huttes dans les alpages : ici aussi les terres agricoles et le mur de la maison se rencontrent directement. Ni jardin, ni clôture, ni bâtiments annexes ne mettent le cadre clair en perspective.

 

Comprendre l’endroit

Avec cette attitude, nos clients et nous-mêmes, en tant qu’architectes, avons fait preuve de prudence et de compréhension à l’égard de l’endroit et de la tradition. Le but commun était de réinterpréter le Bregenzer Wälderhaus traditionnel et de relier la maison à son environnement immédiat – l’emplacement à la pente avec des vues panoramiques, l’integration du vieux noyer, le dialogue avec le Wälderhaus, qui respecte et courtise le nouveau bâtiment tout en assumant sa propre identité.

Maître d’ouvrage : Famille I
Site : A-6867 Schwarzenberg
Architecture : Dietrich | Untertrifaller
Chef de projet : Marina Hämmerle
Construction : 1999
Surface : 268 m²

Partenaires
structure : Mader & Flatz, Bregenz /// photos : © Ignacio Martinez

Organisation à trois niveaux

Comme une grange, la maison s’enfonce à moitié dans la pente. La moitié du sous-sol fait saillie et offre l’espace pour les salles de musique, les salles d’étude et les salles de service. Le rez de chaussée abrite le garage et trois chambres à coucher, tandis que sous le toit se trouve un grand salon de type loft avec une cuisine, un coin de repas et une terrasse couverte. L’inversion du plan traditionnel de la maison et la disposition des espaces de vie à l’étage supérieur renforcent le lien avec l’environnement, car la loggia sous le toit offre une vue panoramique magnifique sur le paysage montagneux.

RDC
R+1
Coupe

Design en verre et bois

A l'intérieur, les sols en noyer foncé contrastent avec les murs blancs et les placages en épicéa clair. Les murs et les plafonds des couloirs et des espaces de vie sont entièrement lambrissés de bois.

La conception tient compte de l’emplacement privilégié au bord d’un plateau par un étage d’habitation généreusement vitré. Un toit à deux pentes faiblement incliné s’étend jusqu’à la terrasse. Dans la partie arrière, au-dessus de l’entrée protégée, les trois murs de contreventement s’élèvent jusqu’au toit et définissent un espace de vie plus intime qui s’ouvre vers le nord-ouest par une baie vitrée coulissante.

 

Le rez-de-chaussée est plus fermé. La rangée de quatre fenêtres hautes et étroites renforce l’effet de l’enrobage protecteur, réalisée avec des lattes horizontales de mélèze. Leurs dimensions réduites, leur faible encombrement et leur finition affleurant sur les bords de la maison donnent l’aspect d’une texture et non d’un sommier à lattes. Il n’y a aucune indication d’un système porteur ou des couches sous-jacentes.

Construction en éléments préfabriqués en bois

Dans la tradition du Bregenzerwald et à proximité immédiate d’une ancienne ferme, une construction en bois était évidente. Seul le sous-sol, qui est en partie enfoncé dans la pente, a été réalisé en béton. Le rez-de-chaussée et l’étage supérieur sont construits comme des éléments en bois, avec trois dalles de béton pour le contreventement.

 

Le toit en forme de tente s’étend sur toute la surface habitable (portée libre de 6,45 m) sans supports ni sangles de tension. Les éléments préfabriqués en bois isolés thermiquement, adaptés à la grille de construction de 90 cm, sont renforcés sur les côtés par des profilés UNP et soudés sur place. Les parois extérieures ont été livrées en éléments et bordées des deux côtés avec des panneaux de particules grossières. Le plafond au-dessus du rez-de-chaussée est constitué d’éléments lamellés cloués préfabriqués, assemblés sur place. Le temps d’installation de l’enveloppe a duré trois jours.

 

Écologie

Le choix de la construction, des matériaux et du système de chauffage témoigne l’engagement écologique du client. La maison, construite en éléments en bois préfabriqués, est revêtue de sapin blanc local à l’extérieur comme à l’intérieur.

Conformément à la volonté du client de créer une maison sans radiateurs conventionnels à faible consommation d’énergie, nous avons choisi un système hypocauste. Un système de canaux dans le plancher et le mur conduit la chaleur du poêle à bois central au sous-sol jusqu’à l’étage supérieur, où il alimente un poêle en brique. L’air chaud circule à travers un système de méandres dans les dalles de béton du rez-de-chaussée et est conduit dans la dalle de mur suivante par des canaux au sol. Un système d’eau chaude sanitaire solaire sur le toit complète cette approche respectueuse de l’environnement.