Ècole primaire Unterdorf, Höchst (AT)

Le bâtiment scolaire s’étend de plain-pied sur la totalité de la parcelle. Son organisation en « clusters » favorise l’épanouissement des enfants selon les conceptions les plus modernes de l’enseignement : chacune des petites unités comporte deux classes, une salle polyvalente, un espace pour les activités de groupe et un autre pour les activités calmes, des vestiaires et des sanitaires. Les différentes pièces sont regroupées autour d’une salle éclairée zénithalement grâce à un profond caisson en bois, dont les pans forment le toit protecteur d’une maison. Chaque unité donne par une large baie vitrée sur une terrasse extérieure en bois et un jardin accessible aux enfants, qui sont autant d’espaces pédagogiques à part entière. Une rue intérieure relie les différentes unités, le vaste hall d’entrée-préau, les salles d’enseignement spécialisées, la bibliothèque et le gymnase semi-enterré, organisant un environnement d’apprentissage flexible et varié.
Entièrement réalisé en bois massif sur un noyau en béton brut, le bâtiment est le résultat d’une conception radicale. Partout, les structures demeurent apparentes sans aucun revêtement ni traitement. De la charpente du gymnase aux casiers des enfants, on retrouve la même précision dans la mise en oeuvre des détails et une haute qualité de finition des surfaces, qui se patineront avec le temps et l’usage.

Maître d’ouvrage : Gemeinde Höchst
Site : A-6973 Höchst, Gaißauer Straße 10
Architecture : Dietrich | Untertrifaller
Chef de projet : Peter Nussbaumer, Katharina Reiner
Concours : 2013
Construction : 2015-2017
Surface : 2 530 m²
Capacité : 200 élèves, 8 classes

Prix
The Plan Award 2018; Big See Wood Design Award 2018; Wood, Design & Building Award 2017 (Canadian Wood Council)

Partenaires
OPC : gbd, Dornbirn / structure bois : Merz Kley Partner, Dornbirn / structure béton : Gehrer, Höchst / fluides, thermique : e-plus, Egg / CFO-CFA : Hecht, Rankweil / HQE : Weithas, Hard / écologie : Spektrum, Dornbirn / paysage : Heinrich, Winterthur Hard /// photos : © Bruno Klomfar