Collège Jean Monnet, Broons (FR)

Le collège au nord de la communauté de 3 000 habitants de Broons en Bretagne est l’un des établissements d’enseignement les plus importants de la région. 570 élèves âgés de 11 à 14 ans, provenant de 29 communes, fréquentent l’école. Le collège, situé légèrement à l’écart de la commune, s’intègre subtilement à son environnement agricole. Le long du mur de la cour, à l’est, une nouvelle promenade plantée de platanes établit une liaison piétonne agréable avec le centre-ville.

Le bâtiment de trois niveaux, dont l’entrée principale se trouve côté rue, à l’abri des intempéries, s’étire sur toute la largeur du terrain. Sur le bord ouest de la parcelle, il forme un angle avec l’aile d’un seul niveau qui abrite la cantine, dont le toit plat vert se fond doucement dans le paysage gazonné.
Le bâtiment d′enseignement, avec deux étages en structure mixte béton-bois au-dessus d′un socle en béton, est recouvert de lattes de sapin Douglas régional non traité.

Maître d’ouvrage : Département des Côtes d’Armor
Site : F-22250 Broons
Architecture : Dietrich | Untertrifaller & Colas Durand Architectes
Chef de projet : Ulrike Bale-Gabriel
Concours : 2012
Construction : 2013-2015
Surface : 5 500 m²
Capacité : 600 élèves

Prix : Prix d’Architecture de Bretagne 2016, Prix Nationale de la Construction Bois 2016

Partenaires
structure béton : Espace Ingénierie, Saint-Brieuc / construction bois : QSB Ingénerie, Lannion / fluides : Armor Ingénierie, Langueux / /acoustique : Acoustibel, Chavagne / économie : M2C, Lamballe / QEB : Act Environnement, Loos-en-Gohelle /// photos : © Frédéric Baron

Organisation claire

L’organisation spatiale est conçue pour fluidifier au maximum les processus. Au coeur du collège, l’atrium toute hauteur est traversé de passerelles qui relient et desservent horizontalement les étages supérieurs, formant un réseau impressionnant de circulations. Les sheds de la verrière laissent entrer la lumière du jour dans toute la profondeur de cet espace central, qui ouvre de multiples connexions visuelles entre les différents étages, gages de clarté et de bonne orientation.

L’étage-socle comprend le hall, une salle polyvalente et l’administration. Au-dessus, deux étages de classes sont répartis autour du noyau en béton brut abritant les escaliers de secours et les pièces annexes. Le CDI occupe, sur deux étages, le pignon du bâtiment.

RDC
R+1

De hautes fenêtres placées entre les salles de classe et les couloirs laissent passer la lumière indirecte. Les grandes fenêtres dans les salles de classe offrent une vue imprenable sur le paysage. Même si les stores sont déployés, les baies vitrées inférieures offrent aux élèves assis une vue vers l’extérieur. L’apport extrêmement généreux de lumière naturelle ainsi que les vues et les perspectives généreuses façonnent l’atmosphère dans les salles de classe.

Design intérieur robuste

Le bois clair, le béton apparent robuste, le rouge frais et beaucoup de verre caractérisent l’intérieur. Dans l’atrium, la lumière du jour pénètre en abondance par la verrière zénithale et circule jusqu’au rez-de-chaussée entre les passerelles qui assurent la desserte horizontale des étages. La combinaison des garde-corps en bois massif dans la longueur et du barreaudage métallique dans la largeur crée un système d’orientation clair dans l’espace.

Même si toutes les surfaces ont été choisies pour leur caractère solide, durable et facile à entretenir, l’omniprésence du bois contribue largement à créer une atmosphère chaleureuse et conviviale au sein du collège.

 

Des serres en double hauteur, ouvertes sur la zone d’accès et sur les classes par des châssis vitrés horizontaux, font entrer la verdure au sein du bâtiment.

Construction en bois hybride

Le mode de construction choisi répond à des exigences élevées en matière d’écologie et de confort. Posés sur un étage-socle de béton armé, les deux étages de classes et les éléments de circulation horizontale sont réalisés en bois.

Tout en étant un modèle d’école moderne, ce bâtiment réalisé en matériaux naturels bruts fait aussi référence aux traditions constructives locales, par exemple avec l’emploi de granit jaune en supplément du béton dans la façade du rez-de-chaussée. La forme compacte du bâtiment, l’isolation de haute qualité, l’orientation optimale et l’éclairage naturel permettent d’obtenir les meilleures valeurs énergétiques et les normes passives.